Une restauration scolaire de qualité

La Caisse des écoles est en charge de la restauration scolaire de l’arrondissement. Elle a été instituée en 1867 et rendue obligatoire dans chaque commune en 1882 pour l’enseignement primaire. Elle était prévue pour favoriser la fréquentation à l’école publique par l’attribution de récompenses aux élèves assidus et de secours aux élèves indigents. L’objet social a progressivement évolué au fil du temps, son champ d’activités s’est élargi et la Caisse des Écoles est devenue un établissement public administratif autonome.

Philippe Goujon, en sa qualité de Maire du 15e arrondissement, est le Président de la Caisse des écoles.

Des repas de qualité

Les cuisines de la Caisse des écoles, situées dans les établissements scolaires du 15e, produisent des repas de qualité en liaison chaude*. Environ 12000 repas sont préparés tous les jours à base essentiellement de produits frais. 280 agents de cuisine sont au service des enfants.

Les menus

Le pôle exploitation de la Caisse des écoles définit des menus équilibrés tous les 2 mois. Dans un 1er temps, ils sont soumis à une pré-commission : des chefs de cuisine y sont conviées afin de recueillir leurs avis précieux sur la faisabilité technique des repas. Puis, a lieu la commission des menus en présence de tous les acteurs de la restauration scolaire : le pôle exploitation de la Caisse des écoles, des animateurs, des REV, des directeurs d’école, des représentants de parents d’élèves, des enfants. Ils sont invités à étudier les menus et à les valider. En savoir plus

Les fournisseurs

La Caisse des écoles émet des appels d’offres auxquels répondent des fournisseurs. Des critères bien précis (qualité, prix, autres) permettent de les sélectionner.

Nos cuisines sont approvisionnées chaque jour en denrées alimentaires. Un lien téléphonique quotidien entre le siège et les équipes de cuisine permet de résoudre les problèmes éventuels de livraison et de gérer les stocks.

23 cuisines

23 écoles sont équipées de cuisine où les agents de restauration scolaire de la Caisse des écoles préparent les repas le matin pour le déjeuner du jour-même des enfants du groupe scolaire. Les équipes se composent d’un chef de cuisine, d’un second et d’agents de restauration scolaire.

4 UPC (Unités de Production Centrale)

Les Unité de Production Centrale ont le même fonctionnement que les autres cuisines (produits et menus identiques). En plus de préparer les repas pour leurs écoles, elles produisent également pour des établissements scolaires qui ne disposent pas de cuisine. Les repas cuisinés le matin sont conditionnés en plats collectifs, placés ensuite en conteneurs isothermes et livrés par les 4 chauffeurs de la Caisse des écoles pour le déjeuner.

18 satellites (Unité de réception de repas sans production)

Des agents de la Caisse des écoles réceptionnent les conteneurs isothermes déposés par les chauffeurs, provenant des UPC. Un maintien en température est assuré par des équipements spécifiques jusqu’à l’heure du déjeuner. Les repas sont ensuite servis par les agents.

*la liaison chaude (procédé utilisé par la Caisse des Ecoles du 15e) Les plats sont préparés en cuisine le matin pour le midi. Ce procédé consiste à maintenir les plats au chaud à une température supérieure à 63 °C jusqu’au déjeuner.

La liaison froide (procédé non utilisé par la Caisse des Ecoles du 15e) Les repas sont préparés 1 à 3 jours à l’avance, conservés au froid positif et réchauffés ensuite pour être servis.

De nouveaux convives

Depuis septembre 2022, la Caisse des écoles a le plaisir de vous annoncer qu’elle est aussi en charge de la restauration scolaire du collège Guillaume Apollinaire et du collège Madame de Staël.

Des livraisons chaque jour pour des repas préparés essentiellement avec des produits frais
Les potages “maison” très appréciés des enfants
Nos agents assurent également le service au self : ici à Miollis
Des repas préparés le matin pour le midi. Ici la cuisine Volontaires
Commission des menus : les enfants ont leur mot à dire !
L’UPC Saïda : le chauffeur attend que les conteneurs isothermes soient chargés pour livrer les “satellites”
L’UPC Général de Larminat (écoles Cardinal Amette / Dupleix)